LE MATCH


Finale

15/09/2012


Jean-Yves Richard - Ludovic Guillemard


23°C

Spectateurs:
Muriel et Patrick Villot Martine, Edouard Carvhalo et leur fils Corine et Sylvain Marchet Monsieur Richard Christophe et Théo Bernier Gérard et Solène Baherle Joël Hais Frédéric et Céline Diraison

 

 




Jean-Yves Richard bat Ludovic Guillemard

6/1 3/6 7/5

Déroulement du match:
Début du match à 17H26

Jean-Yves sert en premier.

0/1, 1/1, 2/1, 3/1, 4/1, 5/1, 6/1 en 00H21
puis
0/1, 0/2, 0/3, 1/3, 2/3, 2/4, 2/5, 3/5 , 3/6 en 00H33
et
0/1, 1/1, 2/1, 3/1, 4/1, 4/2, 4/3, 4/4, 4/5, 5/5, 6/5, 7/5 en 00H51

Durée du match : 01H45



Il aura fallu attendre huit années depuis la finale entre Philippe Allio et Didier Dupuis pour assister à une finale en trois manches.
Quelle partie !
Pourtant, ce match semblait se diriger vers une issue fatale sur un score sec tellement Ludovic était inexistant dans la première manche. Bénéficiant d'un jeu d'avance, il ne pu contrer les assauts de Jean-Yves et céda la manche 6/1.
A l'attaque du set suivant, Jean-Yves ne va pas réussir à égaliser à un jeu partout et va même concéder un break suivant pour se retrouver mené 3 jeux à zéro. Cette réaction de Ludovic ravira les spectateurs venu en nombre cette année et le set sera conclu sans équivoque 6/3.
Puis ce fût le tour à Jean-Yves de réagir sans attendre. Comme dans la première manche, il égalisera à un jeu partout, annulant ainsi le handicap de début de manche en faveur de Ludovic, puis, continuant sur sa lancée, il fera la course en tête pour mener 4/1.
Seulement, Ludovic n'abdiquait toujours pas. Il savait que le facteur physique pouvait jouer en sa faveur et la tactique était bonne puisqu'il réussit à revenir à 4/4 et à servir pour le match à 5/4 !
Une nouvelle fois, un vainqueur différent allait inscrire son nom au palmarès du tournoi. Mais voilà... c'était sans compter avec le grand démon des joueurs de tennis qui s'abattit sur Ludovic : la peur de gagner. Il en conviendra lui-même, à ce moment du match, il se mit pour la première fois à penser au score et commit la bagatelle de quatre doubles fautes dans ce jeu si important.
Il n'en fallu pas tant pour relancer Jean-Yves.
Au moment d'une possible égalisation pour embarquer les deux joueurs au jeu décisif, une balle douteuse vint perturber la confrontation. Cette balle flirtant la ligne était considéré de façon différente par les deux joueurs. L'on décida de rejouer deux balles.
Les points suivant bascula dans le camp de Jean-Yves. Ludovic ne pu sauver la seconde balle match. Jean-Yves savoura bien sa victoire. Il était passé très près de la défaite.
Il devenait le premier joueur à remporter deux titres dans ce tournoi.
Les deux joueurs ne se sont pas fait de cadeaux au cours du match, acculant les échanges rudes, peuplés de nombreux lobs et contre-lobs, générant smashs à répétition. Le spectacle était garanti et le suspens de fin de match fût la cerise sur le gâteau.

Avant la finale, Gérard Baherle avait apporté un radar électronique afin d'organiser un concours de vitesse au service. Christophe Bernier remporta ce concours avec un service record à 147 Km/h dont voici le classement final :

Christophe Bernier 147 Km/h
Patrick Villot 136 Km/h
Sylvain Marchet 124 Km/h
Philippe Allio 84 Km/h
Gérard Baherle 83 Km/h


Un grand merci à Gérard. Grâce à lui, les finalistes sont repartis avec un petit cadeau, innovation de cette neuvième édition.
Rendez-vous donc maintenant à l'année prochaine pour la dixième édition du tournoi !




Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur. Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.




(c)PhA 2013


LE TOURNOI

Actualisation du 7 septembre 2021
depuis une mise en ligne le 6 février 2006.